Publié le 13 Nov 2016 | 4 commentaires

Tu l’as dites toi aussi cette phrase?

Oh regarde ces deux petits vieux comme ils sont mignons!

Ils se tiennent encore par la main! C’est trop! J’adorerais qu’on finisse comme ça?

J’ai toujours eu une vague gêne lorsque quelqu’un dit ça! Alors oui je comprends bien que c’est une façon de dire à la personne que tu aimes :

Allez viens on s’aime pour la vie!

Mais bon comme je le dis souvent à Julien je saurai que je t’ai aimé toute ma vie quand elle sera finie.

Et puis c’est un peu condescendant de dire ça de ce vieux couple. C’est réduire aux apparences, l’histoire de peut-être tout une vie. Ils sont sûrement passés par des montagnes, des collines, des précipices & des torrents pour arriver là devant toi. Parce que la vie de couple c’est comme ça, non?

Parce que l’AMOUR OUI mais pas à n’importe quel prix. L’AMOUR c’est ma principale raison de VIVRE. C’est même la seule chose qui comptera toujours. L’amour que je donne, & celui que je reçois.

AVOIR LE COEUR QUI BAT.

J’ai commencé ma carrière d’amoureuse vers 3 ans. Pour mes souvenirs les plus anciens. & je n’ai plus jamais arrêté d’aimer depuis.

IMG_6775Quand j’avais 8 ans mes parents se sont séparés. Ils ont attendu mes 18 ans pour divorcer vraiment. Mais en tout cas un midi mon père est venu me chercher à l’école en me disant: Je n’habite plus là, je vais t’emmener dans mon nouveau chez moi.  Le problème c’est qu’à part à ce moment là je ne me souviens pas d’avoir percuté que mon père n’était plus à la maison, c’est te dire s’il y était souvent. Bref. Je ne vais pas te faire du Zola parce qu’à cette époque là, ça ne m’a pas vraiment perturbé qu’ils soient séparés. Je disais à qui voulait bien l’entendre que maintenant j’avais deux maisons, beaucoup plus de cadeaux à Noël et apparemment ça provoquait l’admiration des adultes d’entendre une petite fille de 9 ans dire qu’elle préférait avoir des parents séparés que des parents qui s’engueulaient.

Mais parfois les enfants croient qu’ils doivent protéger les adultes c’est comme ça. 

La vérité c’est que maintenant à 37 ans, quand j’apprend une séparation j’ai le coeur déchiré. Et au fond de moi j’ai tendance à me dire que ces putains d’adultes ont grave merdé (oui je suis super vulgaire dans ma tête). Je ne juge pas. Je ne me suis pas non plus transformée en Idaline de la Table-en Bois-Bancal-de-la-Manif-pour-tous-mon-Q qui prône le mariage à tout prix quitte à faire des partouzes pour mettre un peu de folie dans tout cete ennui. J’ai bien conscience que parfois la séparation, c’est encore la meilleure solution. Je dis juste que quand j’apprends des séparations autour de moi je suis parfois très très peinée pour ces gamins qui eux n’avaient rien demandé. & comme je ne mens plus à aucun endroit dans ma vie je me suis dit que je pourrais t’en parler ici sans être jugée. Surtout que parfois je voyais déjà venir le scénario d’une catastrophe annoncée bien avant la naissance du bébé. Mais bon, chacun fait comme il peut avec ce qu’il a. La vie est faite de contrastes et c’est bien ça qui la rend aussi passionnante. Si je suis là aujourd’hui, avec ce titre romantique à souhait c’est pour te parler de comment j’ai construit ma conception de l’AMOUR.

Un de mes couples socles est celui de mes grands parents.

ROBERT & RENÉE. 

IMG_6763

Mes grands parents paternels.

Ici en 1941 je pense. En pleine deuxième guerre mondiale.Mon grand père était en Poste à Tunis. Il avait eu droit à une permission. Il  s’était caché dans un fossé pour surprendre ma grand-mère qui allait en vélo à l’usine d’obus où elle travaillait. Et il est sorti du fossé au moment où elle est passée! Elle a toujours dit que ce jour là c’est comme si elle le sentait malgré le côté impossible de son souhait. Elle fait partie de la mythologie familiale cette histoire. Ça et la claque qu’il lui a donné. Le frère de mon grand père (un sacré con entre toi & moi) avait dit à mon grand père que ma grand mère fricotait avec un des américains qu’ils hébergeaient. Mon grand père très sanguin, est allé trouver ma grand mère à la sortie de chez son médecin et l’a giflé. Comme ça, dans la rue.

OUEP! Et bin je peux te dire que 63 ans après on en parlait encore. Pourtant ça venait contredire un des trucs que ma mère m’a dit et qui fait partie de mes fondamentaux. Si un homme te touche ou te violente UNE SEULE FOIS, tu te barres. POINT.

Ma grand mère et mon grand père ont mis beaucoup de temps à se retrouver. Comment je le sais? Parce que de 1939 à 1945 ils ont été séparés par la Guerre. Et ils s’écrivaient. Sur la fin de sa vie mon grand père avait tout reclassé. Parfois il pleurait en me disant: Tu sais ta grand mère je l’ai aimé. Il a reclassé les lettres avec la réponse qui l’accompagnait. C’est LA SEULE CHOSE que je voudrais récupérer. (Avec la boîte à bouton de ma grand-mère et l’horloge miniature que mon grand père m’a fabriqué). Suite à cette gifle, ils se gratifiaient de cordiales poignée de main à la fin de leur courrier. Même petite, ça me faisait rigoler. Ce qu’on peut être bête quand on amoureux mais blessé.

Mais si je te parle de ça aujourd’hui c’est surtout que c’est un couple avec lequel j’ai grandit, et donc avec lequel j’ai construit mon image de l’amour. Mais plutôt en réaction, que comme un modèle dont je me serais inspirée.

Ils ont été mariés 63 ans. Cette année le 10 novembre 2016, ça aurait fait 71 ans. Mais vivre une histoire comme celle-là je n’en voudrais pas. Et je travaillerai chaque jour à ce que ça n’arrive pas. Mon grand père était quelqu’un d’honnête, travailleur et droit.

IMG_6770

Ma grand mère aussi.

IMG_6773

Mon grand père après la guerre a été bûcheron et boucher. Et puis il s’est installé comme artisan plâtrier. Il se faisait un devoir de faire des chantiers PARFAITS. Il y passait des jours et des jours plus que ce qu’il facturait. Ce qui fait qu’il n’a jamais été riche. Même s’ils s’en sortaient pas mal. Il a construit sa maison de ses mains. Moellon par moellon. Une maison énorme. Sur deux étages. Il adorait raconter cette histoire et j’adorais l’entendre la raconter. A la fin de sa vie mon grand père adorait bricoler, il passait sa vie dans son atelier. Je soupçonne mon grand père d’avoir été un introverti qui s’ignorait. Il était heureux chez lui dans son atelier. Il n’aimait pas les vieux comme il disait. Il ne parle que de leur médicaments et de leurs douleurs ça m’ennuie!

Ma grand mère n’était pas aimé par sa mère et a été placée très tôt comme bonne dans une grande famille bourgeoise. Lui donnant pour toujours un goût certain pour les belles et bonnes choses. Elle a aussi été remailleuse de bas. Oui son métier c’était de réparer les bas qui n’étaient pas en nylon à l’époque en les recousant. Elle s’est usée les yeux à faire ça. par la suite elle a aidé mon grand père en tapant ses devis à la machine (!!!). Et toute sa vie, elle a manifesté l’amour de sa famille dans les repas incroyables qu’elle nous préparait. Ce qui était paradoxal,  c’est que dans cette grand maison qu’ils avaient ils ont toujours vécu dans la cuisine du sous sol au rez-de-chaussé. Comme s’ils n’avaient jamais totalement intégré que cette maison et ce confort il le méritait. Comme s’ils étaient leurs propres serviteurs, ça m’a toujours troublé.

Convertis à l’agriculture biologique par mes parents babos végétarien, ils ont cultivé pendant 30 ans de leur vie un jardin magnifique sans aucun produit chimique dedans. Ce qui fait qu’ils ne pouvaient jamais partir en vacances évidement.

BREF si je te parle d’eux aujourd’hui c’est parce que oui ils sont restés ensemble toutes leur vie. OK. Mais putain je peux te dire que moi ça ne me faisait pas rêver. Mon grand père était très colérique. Il avait des crises où tout d’un coup il s’énervait et PAF ça pétait d’un coup!!! & en même temps qu’est ce que ma grand mère a cassé les cou*lles de mon grand père! Je peux comprendre que parfois il pétait un boulon. Il était la cause de tous ses problèmes. A cause de lui ils ne sortaient jamais, ils n’allaient JAMAIS se promener, quand il conduisait il ouvrait sa fenêtre et ça décoiffait ma grand mère ça l’énervait. Ils étaient ensembles. Mais ils s’agaçaient. Ils étaient ensembles mais parfois ils donnaient l’impression d’être contraint et forcés.

Tu connais des couples comme ça toi aussi? Qui se parlent mal? Qui ne se supportent plus mais que tout le monde doit supporter?

& tu en connais aussi d’autres que tu admires parce qu’ils semblent tellement biens ensembles, mais pour de vrai pas pour faire une jolie vitrine bien décorée.

Alors voilà c’est ça depuis que j’aime Julien, que je fais. On travaille chaque jours à construire un AMOUR fait d’ADMIRATION & de RESPECT. Parce que sinon très honnêtement c’est vrai, il vaut mieux se séparer.

Peut-être que la recette et de se rappeler chaque jour à ne pas oublier ce sentiment qui un jour est né et qui est là sur la photo tu le vois?

IMG_6761