Publié le 25 Mar 2016 | 14 commentaires

IMG_1238

 Maintenant: 

J’ai 37 ans. Bientôt 38 ans. J’avais deux rêves à réaliser avant mes 40 ans. Le premier: avoir mon Magasin de MOTS. J’ai déjà réalisé celui-ci. Le bail du Magasin est un bail commercial précaire d’un an. Il se termine donc au 1er juin 2016. Ce que le propriétaire décidera, conditionnera donc en partie notre activité. S’il n’est pas trop bizarre il acceptera de nous re-signer au moins un bail d’un an. On lui paye le loyer rubis sur l’ongle, le local était vide depuis des années et est passablement en mauvaise état. Mais il est tout vieux et très bizarre. Donc on n’est pas à l’abri d’une surprise. J’ai passé la commande qu’on reste encore un an. Ça devrait le faire au moins jusqu’en juin 2017. En ce moment je ne crois pas me tromper si je dis que Nac’ commence à rêver à sa prochaine étape à lui. Partir vivre en Suède! Alors je te rassure tout de suite. Ça va très bien MERCI. Je suis ravie d’avoir mis au monde et élevé le Magasin de MOTS avec lui. Mais rassure-toi, le magasin de MOTS existait avant lui, et il continuera à exister après lui. Il prendra d’autres formes. Il continuera à grandir et évoluer. Comme nous quoi!

IMG_1801

1 an :

On a une superbe vitrine peinte par Studio Pinceaux. Le Magasin de MOTS a bien prospéré dans tous les sens du terme. Nous on est ravis parce que malgré les prédictions négatives de certains connaisseurs (de mon Q) nous avons réussi à développer le magasin tout en restant exigeants et intransigeants sur nos valeurs. On ne s’est à aucun moment CON-PROMIS.  Nac’Imagine est sur le point de partir vivre en Suède! On vit nos derniers instants à partager le Magasin. Cette période sera sans doute aussi forte que celle où nous avons ouvert la porte. On a bien bossé pendant un an ensemble à préparer cette transition. Le Magasin est déjà en cours de mutation. On y trouve encore mes créations ainsi que celle de Nac’. Mais on a étoffé notre offre de MOTS! Il y a maintenant un sacré rayon BONBONS, et pleins de MOTS sous des formes très différentes de ce qu’on proposait jusque là! Une gamme de cartes postales impertinentes, des affiches de AFFICHE MOILKAN! J’ai même pris mon courage à deux mains et j’ai contacté le Tampographe Sardon pour lui demander s’il serait d’accord pour qu’on vende ses coffrets d’insulte en toutes les langues. Et par chance il a dit OUI!!! Je suis hyper fière. Comme on a bien bossé à anticiper le départ de Nac’ je suis financièrement capable de payer toutes les charges du Magasin toute seule et de me rémunérer largement de quoi vivre. Je n’ai même plus à m’inquiéter de la couverture social des indépendants. S’il m’arrive un problème j’ai de quoi voir venir. Pour la suite, j’ai décidé de continuer SEULE. Si ce n’est pas Nac’ ce sera PERSONNE. Cette expérience m’a permise de me rendre compte que j’ai besoin d’être seule quand je travaille. J’ai beaucoup aimé partager cette aventure avec Nac’.

 

3 ans :

J’ai déménagé tout mon matériel d’imprimerie du Magasin de MOTS. J’ai acheté un loft en brique rouge à proximité du Magasin de MOTS dans lequel j’ai installé MON atelier. J’y passe la plupart de mes journée seule. Parfois jusqu’à 10h d’affilé. C’est le bonheur total. Mon atelier est très près du Magasin de MOTS. Qui s’est agrandit du coup. Il y a deux pièce bourrées à craquer de toute la sélection de MOTS que j’ai faite pour lui & pour les gens. Il y en a sur tous les supports. Et pour tous les goûts. Un seul point commun rien de méchant, moche ou pas sage. Que de la magie sous toute ses formes. AH et point IMPORTANT ! J’ai arrêté TOUS les partenariats. Je travaille totalement SEULE pour la partie créative. En revanche, j’ai embauché des gens pour la vente au Magasin de MOTS et pour tous les trucs chiants que je n’aime pas faire (ma compta, mes déclarations par exemple). Je propose des Workshops personnalisés à l’atelier. Je parsème mes longs moments en tête à tête avec moi-même de temps ou je partage ma passion pour cette technique merveilleuse. Le magasin est tenu par quelqu’un qui aime profondément la vente et les MOTS. J’ai toute confiance. Je me charge de sélectionner et choisir les MOTS qu’on vend dans le Magasin et j’y vais deux demis journée par semaine, parce que la MAGIE du Magasin m’est nécessaire aussi. Voici quelques photos empruntées à Print for love of wood & à Baltimore Print Studios qui me font rêver. J’aimerais que mon atelier d’imprimerie ressemble à ça. 

printforloveofwood

Baltimore Print Studios

 

IMG_1958

 

baltimoreprintstudios

6 ans :

Je travaille toujours selon la même configuration. Parce qu’une des choses qui me tient beaucoup à coeur maintenant c’est d’installer mon activité de façon durable dans l’espace & dans le temps. J’ai envie de me poser. ATELIER d’imprimerie & Magasin de MOTS à Nancy. J’ai un chalet en bois dans le village de mon enfance. Il est au milieu de la forêt loin de tout. On y vient avec mon amoureux ma fille et l’autre bébé qu’on a fabriqué ensuite. On est 4, on est au complet. On est au Paradis. Tout va bien. AH et j’ai une cabane dans un arbre gigantesque perdue au milieu d’un bois AUSSI. 

12 ans :

Toujours la même configuration. J’ai juste ouvert deux autres Magasin de MOTS. Un à Toulouse et un en Bretagne dans un magnifique village au bord de la mer. J’ai un appartement au dessus de chacun. On se déplace au gré de nos envies ou des besoins. J’ai aussi un Camion de Marchande de MOTS. Tu sais un J9. Avec une porte qui s’ouvre sur le côté comme le boucher qui passait dans ton village ! Je me déplace et je vais vendre des mots à droite à gauche. Mais seulement quand j’ai envie. Je suis sur le point d’ouvrir un Magasin de MOTS à New-York mais chut c’est encore secret !!!