Publié le 15 Nov 2018 | 3 commentaires

Je pourrais commencer cette note en te disant que cette année, mon amoureux et moi on a fêté nos 10 ans ensemble. Mais je ne le ferai pas (prétérition). Parce que 10 ans, ça ne veut rien dire. C’est une durée. Un point repère à l’échelle d’une vie. Ce qu’on aurait pu fêter, c’est d’avoir toujours envie. Envie d’être ensemble. Envie l’un de l’autre. Malgré toutes les étapes, on est toujours là, tous les deux, avec encore, l’envie d’y être. Parce que c’était ça notre deal, dés le départ. La seule chose qui doit diriger le fait qu’on soit et qu’on reste ensemble, c’est d’avoir envie d’y être. POINT.

On est tous les deux d’accord, sur le fait que si un jour l’envie n’est plus là, on a le droit de se lever et de s’en aller. Même si ça m’arrache le coeur d’évoquer cette idée, et que je n’envisage pas que ça puisse m’arriver. Quand à lui ce n’est pas à moi de décider, même si je peux travailler à l’éviter. J’en profite pour partager avec toi cette chanson de Ben Mazué, qui dit beaucoup mieux que moi cette histoire là.

J’allais dire: on a vécu une année compliquée. & en même temps ce serait mentir. On a vécu ensemble 10 années. & pas que compliquées. Mais s’aimer, c’est comme créer une entreprise avec TON COEUR. Ca demande beaucoup, beaucoup, beaucoup, d’amour. Une FORME d’EVIDENCE, & il y a aussi un joli petit mécanisme en OR très fragile, qu’il faut entretenir et surveiller, au risque, au moindre soubresaut, de voir une pièce sauter. Je suis toujours époustouflée (& un peu dubitative, je dois bien l’admettre) devant ces posts d’entrepreneuses, qui font une espèce de tartine géante sur leur COMPAGNON/ COMPAGNE qui est comme un(e) meilleur(e) amie, une soeur, une montagne, un rock, sans qui rien ne serait possible BLA BLA BLA. Je ne peux pas dire ça. Mon MEC, c’est mon mec. Un être humain comme moi. Parfois (la plupart du temps) il croit en moi, parfois pas.Il est la seule personne au monde avec qui je dors, je couche et avec qui j’ai envie de faire l’amour. Je l’admire comme être humain. Je le trouve beau. & intelligent. Je suis fière qu’il m’ait choisi. Mais je ne dirai jamais, que c’est mon meilleur ami. Ni mon confident. Ni quoi que ce soit d’autre que cette place UNIQUE que je lui ai donné.

Mon MEC c’est mon MEC. C’est TOUT.

& j’ai beau être Marchande  de MOTS, selon l’adage du cordonnier mal chaussé, avec lui je n’arrive pas toujours à expliquer. On est comme tout le monde, quand on a l’impression que l’autre ne nous entend pas, on se met à parler plus fort, à crier parfois.  & dans les cas les plus critiques, je me tais. & là, il y a danger. Si je n’ai plus de MOTS, où que j’ai l’impression de ne pas être écoutée (même pas comprise, mais écoutée), alors je m’en vais. ça vaut en AMOUR, ou en amitié. C’est peut-être débile comme solution, mais c’est la seule que j’ai trouvé, pour ne pas trop jongler.

Mais il y a un truc qui ne change pas, depuis la première fois entre lui & moi. C’est une histoire de peau. Un truc animal qui fait que si on se touche, on est instantanément connectés. & ce truc là, mon pote, je peux te dire que ça n’arrive pas 1000 fois dans une vie. On se touche (rien de sexuel, juste ma peau contre sa peau). & on est instantanément rechargés. & ce truc entre nos peaux, quelles que soient les tensions, nous ramène l’un vers l’autre, pour essayer de tout arranger.

Alors quand je n’arrive plus à parler, je lui écris.

& quand c’est vraiment compliqué, je lui fais un dessin.

Parfois les images rendent les choses plus compréhensibles.

 

Nos coeurs rafistolés 4

 

Nos coeurs rafistolés 3

Un matin, je lui ai laissé ce dessin là.  & il ne m’a pas fallu longtemps pour penser au travail de

 mon AMI & à ses COEURS Rafistolés

Je lui ai envoyé mon dessin. Il a compris instantanément de quoi on parlait, parce que c’est mon ami et qu’on en a souvent parlé, de l’AMOUR et de tout ce que ça impliquait de s’aimer. Je lui ai demandé de me fabriquer NOS DEUX COEURS. Pour l’offrir à mon amoureux à cette date en JUIN, où il y a dix ans, on s’était retrouvés, après s’être quittés pendant un mois et demi, alors que notre histoire démarrait à peine.

Parce que c’était trop tôt. Parce qu’il n’était pas près à s’avouer. Cette date où les choses se sont remises en place dans ma VIE, en lui ré-ouvrant la porte, malgré la peur qui me paralysait. Malgré le fait qu’il avait mis par terre toutes mes certitudes sur l’amour, en me faisant croire qu’il n’était pas amoureux de moi contre toutes les apparences qui me criaient que c’était le cas. Parce que c’était plus simple, comme ça.

& puis j’ai laissé Nac’ travailler. Parce que je sais cette ALCHIMIE là, qui n’a pas besoin d’être accompagnée. Je sais qu’une fois qu’on a confié les MOTS il faut laisser l’autre s’en emparer, et en faire ce qu’il sait. Comme je fais, quand je fais tes COMMANDES sur-mesure.

& puis, j’ai fait autre chose.

& j’ai écouté cette autre chanson de Ben Mazué. Qui dit ce qu’elle dit, mieux que je ne pourrais l’expliquer:

J’ai juste pris le temps de repréciser à Nac’ que le mien devait être brûlé à un endroit. Parce que c’est le cas. Même si ça n’a pas touché le COEUR en titane de mon COEUR. Mais c’est important, car cette brûlure est à l’origine de TOUT ce que je fais.

Nos coeurs rafistolés 1

Pour celui de Julien, je n’ai rien dit. Mais je n’avais pas besoin d’expliquer au ROI du COEUR Rafistolés que sans doute, son coeur à lui aussi, avait dû être abimé, à un moment où à un autre de son histoire de COEUR à lui.

 

 

Nos coeurs rafistolés

& puis, Nac’ qui vivait en Suède à ce moment là, m’a prévenu que le colis partait. Que bientôt nos deux coeurs allaient arriver.

1ère FOIS:

Il m’a demandé de surveiller son arrivée. On a guetté. J’ai regardé régulièrement sur le site de la Poste. J’ai suivi le CHEMIN de NOS DEUX COEURS sur la toile. & j’ai vu qu’il étaient arrivés. Mais qu’il n’avaient pas pu être déposés au Magasin de MOTS. Comme je n’ai jamais eu de BON de dépôt de NOS COEURS, impossible d’aller les chercher, même si j’avais le numéro. Je ne savais pas où ils étaient. Bref, tu sais qu’ils sont là, mais tu n’y a pas accès. & de toutes façons PERSONNE à la POSTE ne m’aurait remis un colis sans le BON de dépôt que je n’avais jamais eu. Jusqu’au moment où Nac’ a été informé que le COLIS était de retour vers lui. ON était un tout petit peu déséspérés.

SURTOUT que SYMBOLIQUEMENT, l’idée que nos COEURS se baladent entre la France et la Suède ne me plaisait qu’à moitié. Et pour parfaire le tableau, cette errance était assez troublante, au vue de ce qui se passait dans notre réalité.

& SURTOUT qu’entre temps Nac’ avait déménagé. Il était de retour en France, et évidement l’adresse de retour était son adresse en Suède. Par chance, il a réussi à faire en sorte qu’il soit récupéré et ré-envoyé.

2ème FOIS:

Le colis est à nouveau en route vers la France. Je suis sa progression sur le site de la Poste. Je vois qu’il est à Nancy à nouveau. Je prends même le soin de laisser un message au facteur:

IMG_2170

Mais quelques jours plus tard, le site indique que le colis n’a pas pu être livré, car c’est un colis anonyme ???

Je vais à la Poste voir ce qu’il en est, afin d’éviter qu’il ne reparte une troisème fois en Suède. Alors je pourrais t’éviter le récit de mon passage là-bas (parce que les histoires de colis c’est chiant à vivre, mais c’est encore plus chiant à écouter). Mais pour la SYMBOLIQUE du BORDEL que ça peut être, d’essayer de récupérer son COEUR, je ne te ferai pas ce cadeau. La meuf à l’accueil tapote le numéro que je lui amène puique Nac’ me l’a donné.

RIEN.

Aucune trace de nos COEURS.

Je lui sors alors le suivi du colis que j’avais pris le soin d’imprimer. Je vais à la Poste tous les deux jours, je commence à les connaître. Elle me dit que les colis ce n’est pas eux. Qu’il faut téléphoner à ce numéro surtaxé pour savoir où il est.  Je suis donc DANS la POSTE, ce lieu de perdition. Je compose le numéro, tout en observant la Guichetière qui méprise un viel homme, visiblement perdu, qui ne comprend pas, que si son compte n’est pas à la Poste elle ne peut pas le renseigner dessus. Mais bon, le mépris n’a jamais été une clef de compréhension. Enfin pas chez moi. & visiblement pas chez lui non plus.

J’arrive enfin à avoir le service concerné. J’explique au Monsieur, en lui donnant le numéro de colis que j’aimerais savoir ou le récupérer. & comme visiblement, c’est une journée à se faire mépriser, il m’explique en me parlant comme si j’étais totalement demeurrée, que ce colis est ANONYME. Que l’étiquette a été arrachée. & que donc il ne peut pas m’être livré. & que NON, je ne peux pas aller le chercher sur la plateforme de tri, parce que (ACCROCHE-TOI bien au pinceau, je retire l’échelle) de toutes façons, il n’y a pas d’être humains là-bas!

AH BON, bah alors si  nos DEUX COEURS sont perdus, sans étiquette &  ANONYMES au milieu d’un endroit sans êtres humains, je ne vois pas quoi dire de plus. Je raccroche. & quelques jours plus tard, Nac’ est informé que le colis est à nouveau de retour vers la Suède. Là, ça ne nous fait carrément plus rigoler. Mais que veux-tu, c’est COMME ça. Il faut des CIRCONSTANCES, pour être capable de recevoir  & d’ouvrir son COEUR. & il faut croire, qu’elles n’étaient pas encore parfaitement ajustées.

Chaque matin, je me disais, là c’est BON ça y est. TOUT est à nouveau en ORDRE. Nos COEURS peuvent arriver. Mais il faut savoir une CHOSE, avec TON COEUR, c’est que ce n’est pas toi qui décide quand c’est le BON MOMENT.

& ça n’arrive JAMAIS quand toi tu l’as décidé. ça arrive quand tout est aligné. ALORS un MATIN, enfin le LIVREUR a sonné. Il m’a remis un carton tout cabossé.

Mais c’était nos DEUX COEURS. Enfin à bon PORT, qui étaient arrivés.

Je suis allée les offrir à JULIEN. Je lui en avais parlé, du fait que NOS COEURS étaient perdus, mais que là, ça y est ils  allaient arriver. Julien mon pragmatique. Il les a reçu, comme je lui ai offert.

La Rafistolerie au Magasin de MOTS

Il y avait aussi dans le colis, mon exemplaire du Manuel du COEUR MOTOEUR.

Et sur le paquet joliment emballé, il y avait accroché, un autre petit coeur bien rouge vif en papier. Je me suis dis, que ce coeur là, manquait au tableau, & qu’il devait figurer au milieu de nos deux COEURS .  Car même si nos deux COEURS sont reliés de toutes façons, ce PETIT COEUR là, est quand même ce qui a fait la différence entre nos autres HISTOIRES de COEURS d’avant & celle-là. & c’est aussi un engagement à vie que nous avons pris l’un envers l’autre, en dépit de tous les papiers qu’on a, ou qu’on pourrait signer.
La rafistolerie pour Graine de Carrosse

Alors c’était normal que ce soit ce PETIT COEUR là, qui accroche NOS DEUX (TROIS) COEURS, au dessus de nos têtes ce soir là. Juste à l’endroit où on voyage chaque soir, dans nos inconscients. Là où personne ne ment.

IMG_2816

Une fois accroché, j’ai trouvé qu’ils avaient exactement leur place, mais qu’il manquait quelque chose autour. Parce que nous ne sommes pas que ça. Nous ne sommes pas que ces deux coeurs reliés. Nous sommes aussi deux individus distincts.

 Avec chacun un COEUR: Le SIEN & le MIEN.

IMG_2818

Alors j’ai choisi celui-là, pour moi. Parce que c’est définitvement lui qui me dirige, dans cette vie là. &  à chaque fois que j’ai oublié de l’écouter, je me suis furieusement plantée.

& puis, parce que cette  petite couronne de guingois parle à mon COEUR de traviole, parfois.

IMG_2820

 

IMG_2822

& pour Julien, j’ai choisi cette phrase que Nac’ avait écrite pour moi. Parce qu’il y a des garçons comme ça, qui n’ont pas l’air, mais qui ont besoin qu’on leur dise qu’ils sont aimés et aimables du haut en bas.

IMG_2825

 

Voilà. C’est déjà mieux comme ça. Plus équilibré. Mieux réparti entre NOS DEUX COEURS. & puis, le plus important, c’est qu’ils soient là. Au dessus de nos têtes. A superviser tout ça.

IMG_2828

Z&lie elle a choisi deux étoiles. Parce que quand on aime, on ne compte pas. On donne. La première qu’elle a choisi c’est la seule du colis qui n’avait pas de MOTS. & la deuxième, dit que les rêves peuvent être raccommodés.

IMG_2830

Quand elle a vu son petit coeur au milieu des notres, Zélie m’a demandé pourquoi son COEUR était en prison. J’ai rigolé et je lui ai dit qu’il était sous l’amour qui me lie à son Papa et sous l’amour qui relie Papa à moi. Elle a dit AH! Visiblement contente de mon explication. & moi, j’ai pensé que OUI, parfois l’AMOUR des parents, c’est enfermant. On sera vigilants. On essayera quoi.

IMG_2832

J’ai choisi ce précepte là. Parce que des certitudes, j’en ai eu, ça ne sert à rien qu’à dire de la merde. Alors moi ces règles sur l’amour qui ne sont pas écrites (parce que de règles il n’y en n’a pas) c’était exactement ce que je voulais mettre, à côté de nos deux COEURS. & puis mon mec, une de ses phrases préférérée c’est:

La seule règle, c’est qu’il n’y en n’a pas.

IMG_2834

 

IMG_2836

 

IMG_2838

Avant de faire ce travail là avec Nac’, je ne savais pas.

Je savais en théorie, mais pas en pratique, ce que ça fait de travailler avec des gens

comme Lui,

comme nous,

comme moi.

Un peu comme savoir ce que ça fait de rentrer dans le Magasin de MOTS.

Je ne sais pas.

Alors quand je vais dans une ville, je cherche des lieux comme ça.

Des lieux atypiques fait par des gens qui ont décidé de mettre dans le monde ce qu’ils sont.

Sans se demander si c’est bien, pas bien, vendeur ou pas?

Mais j’en trouve rarement.

& rentrer dans mon magasin de MOTS je le fais tous les matins, mais LA MAGIE du Magasin de MOTS,

c’est comme ta propre odeur. Elle peut-être la MEILLEURE du MONDE, tu ne la sens pas.

Je veux dire, quand tu commandes mon travail, je sais ce que j’y mets. Le soin que je prends à t’écouter m’expliquer ce que tu veux dire, & surtout, à qui tu veux le dire. Mais je suis toujours un peu étonnée de ce que mon travail te fait.

De ce que tu y mets de TOI.

& bien là, j’ai pu expérimenter. La SYMBOLIQUE de ces objets que vous nous demandez de fabriquer. L’importance qu’on peut accorder à quelques bouts de tissus et de cartons.

La place que peut prendre un petite boîte d’allumette qui ne paye pas de mine, mais dans laquelle on a placé sa foi.

IMG_2452

Un texte imprimé sur du vieux papier jauni saupoudré de quelques paillettes.

Toi et ta si belle âme

Une vielle casse d’imprimerie poussièreuse.

Cabinet de curiosités GDC

Un sachet en kraft contenant quelques objets en papier.

Le petit nécéssaire indispensable pour les gens qui veulent changer de vie

Mainteant que j’ai travaillé avec LUI, je comprends ce que ça fait. & je voulais te REMERCIER d’avoir essayé de travailler avec moi, avant même que j’ai compris, pourquoi tu me portais de l’intérêt.

Alors si tu as besoin de ce qu’on fait, tu sais où nous trouver. Je comprends mieux désormais, ce que je fais.