Publié le 11 Mai 2014 | 0 commentaire

Parfois quand on crée on a des moments ou on est moins inspiré.

Si on respire et qu’on laisse passer ça revient tranquillement.

Mais si pour une raison ou une autre on est moins patient,

il arrive souvent que cette panne dure plus longtemps.

C’est alors que ça devient inquiétant et que paralysé par la peur de ne pas

la retrouver on sent son cerveau se figer.

Pour réussir à se libérer il faut tout simplement respirer.

Et faire autre chose. Comme quand on cherche un mot et qu’on arrive pas à le retrouver.

Plus on bloc dessus moins on a de chance d’y arriver.