Publié le 30 Déc 2017 | 2 commentaires

Ça fait deux ans que j’aspire à plus de légèreté. Alors aujourd’hui, je suis venue te dire que si c’est ton cas, il ne faut surtout pas désespérer. Ça va venir. En tout cas, moi ça y est, c’est là.

Poudre à ré-enchanter le monde Graine de Carrosse

En tout cas c’est entrain de se mettre en place. DOUCEMENT.

Même si j’avais voulu accélérer, & c’est ce que j’ai essayé de faire toute cette année. Je n’aurais pas pu. Ça n’était pas le moment avant. J’ai tourné, retourné. J’ai pleuré. Je me suis totalement désespérée. Mais je me suis aussi beaucoup, beaucoup délestée. Comme on n’est naturellement pas très gentil avec soi, je me suis beaucoup accusée. De ne pas être comme-ci, de ne pas être comme ça. J’ai écouté les gens me parler de moi. Surtout ceux qui ne me disaient pas du bien. Les autres, tu sais comment c’est. Tu te dis qu’ils ne sont pas objectifs, où qu’ils ont des raisons de t’aimer autres, que le fait que tu le mérites. Où tu te dis qu’ils mentent, même parfois. Mais ceux qui t’expliquent que tu n’es pas aimable alors eux, eux tu les entends. Tu les écoutes. & tu te fiches leurs mots dans le coeur, jusqu’à l’infecter. Tu te dis que, sous couvert de ne pas te scléroser, tu dois les écouter, te remettre en cause pour évoluer.

& moi j’ai fait ça. J’ai laissé ses MOTS là, mais surtout ces non-dit là,  s’enraciner.

& j’ai commencé à croire que j’étais responsable de tout.

Que j’étais la cause de tout ce qui m’arrivait de pas bien.

& puis petit à petit, à force d’EFFORTS, de LECTURES, & de calme retrouvé, ça s’en va.

C’est LA VIE, qui est comme ça.

Ces gens que j’ai souhaité arrêter de voir, ce lieu que j’ai aimé,

24067810_1896146237368616_7042306803241842393_n

mais que je suis tellement heureuse de quitter. A un certain moment ça me rendait tellement triste. Mais c’est fini. La JOIE est de retour. Elle est venue avec sa meilleure amie: la légèreté.

Mais je ne t’en ferai pas des caisses. Je voulais juste partager avec TOI, comme je l’ai toujours fait. Parce que ce que ces deux années m’ont apprise, c’est que sûrement, à un moment ça va recommencer. Mais je sais maintenant, que je suis capable de le surmonter.

 

& puis j’ai appris beaucoup sur moi. comme dans ces MOMENTS de merde, où tu te demandes, pourquoi ça t’arrive à toi. & bien, je crois que c’est à cause de cette phrase là. Je suis tombée dessus, je ne sais plus où, & elle a raisonné.

 

you-re-gonna-be-happy-said-the-life-but-first-13160524

Tu seras HEUREUSE dit la VIE, mais d’abord je vais te rendre plus FORTE. 

 Je crois que j’atteins enfin un palier. Un palier, sur lequel je vais avoir envie de rester. Je vais m’aménager un cocon. & y goûter. Je vais continuer à entendre les besoins & les envies des autres, mais je ne vais plus m’y plier. Encore moins, je veux dire. Je croyais l’avoir déjà beaucoup fait. Mais il me restait encore beaucoup dont je devais me délester. Pour tous ces amis tombés au champ d’honneur, d’autres se sont relevés. Ils étaient là depuis longtemps, mais tellement bons et discrets, que je ne les avais pas forcément entendu, au milieu de la masse de gens qui me criaient que je n’étais pas qui ils voulaient.

Au milieu, il y avait TOI qui me chuchotait :

Comme tu es c’est bien, ça me suffit. je te prends comme tu es.

& surtout, surtout, tout en dessous des cris des humains malheureux & du murmure des gens heureux, il y avait un tout petit, petit BRUIT.

toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum-toutoum

radio du coeur

TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-TOUTOUM-

17586845_328896270841826_2156364265978593280_n

Je suis la première à t’encourager à l’écouter. & pourtant, selon la Maxime du cordonnier mal chaussé, je n’ai de cesse d’oublier.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de CALME.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de SOLITUDE.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de se protéger.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de se tenir à l’écart des êtres humains pour pouvoir mieux les aimer.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de BATTRE pour des raisons qui vont l’enchanter.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de ne plus souffrir pour un temps.

Mon COEUR, me dit qu’il est là, lui. & qu’il m’aimera et m’accompagnera jusqu’à la fin.

Mon COEUR, me dit qu’il a besoin de se délester ENCORE plus, pour pouvoir s’envoler.

Ainsi, le vendredi 12 janvier et le samedi 13 janvier 2018 je ferai un VIDE-ATELIER.

de 11h à 18h30

au Magasin de MOTS 20 rue Sergent BLANDAN,

à Nancy. Le premier MAGASIN de MOTS. 

Je mettrai en vente tout un tas de petits objets accumulés au fil des années,  ainsi que quelques meubles. L’argent récolté, servira à louer un camion pour déménager le Magasin de MOTS dans son nouvel écrin.

Le magasin de MOTS déménage au 21 rue de la source Nancy

Ce sera aussi la dernière fois que tu pourras venir dire au revoir à cette version du Magasin de MOTS, avant de le retrouver plus petit, mieux ajusté à ce dont MON COEUR a besoin & donc plus accueillant pour LE TIEN.

& en attendant le NOUVEAU Magasin de MOTS,  toutes mes créations resteront DISPONIBLES,

 sur ma BOUTIQUE en LIGNE:

BOUTIQUE en LIGNE

& si ma façon d’EXPLORER le MERVEILLEUX t’intéresse tu peux t’inscrire ICI, & recevoir régulièrement (mais pas trop) un mail ou je te raconte comment ça se passe quand on SUIS ses rêves, qui connaissent le chemin! 

M’inscrire pour Explorer le MERVEILLEUX

* indicates required