Publié le 14 Sep 2012 | 0 commentaire

J’ai perdu cette fâcheuse habitude de raconter ma vision de la vie sur mon blog.

Avant je la dessinais ici,

mais depuis que j’ai décidé de mettre tout ce que j’avais à dire dans des objets

je n’en ressens plus le besoin.Ici, je vous montre ce que je crée.

Mais aujourd’hui {& ça sera une exception} j’avais envie de partager avec vous ce que j’ai ressenti

durant les quelques jours passés.

DU BIEN-ÊTRE:

…Les soirs, quand je suis là…

4ceb69e2fdea11e1a1fa22000a1c8697_7

20h30: la deuxième {& meilleure} partie de ma journée professionelle commence.

J’allume des petites lampes à plusieurs endroits dans mon atelier.

Je mets la radio en route. France Culture ou France Inter.

Pas pour me la péter.

Parce que pour une fois, justement, dépouillée de tout regard extérieur je m’en fous de ce qu’on pense de moi.

Ou de ce qu’il paraît.

Ces deux radios quoi qu’on en pense vont à l’encontre de la médiocrité de la télé.

Cette médiocrité m’atteins.

Alors qu’entendre des gens qui font, & qui créent parler de leur travail est toujours source de joie pour moi.

Parfois j’écoute « Nostalgie ».

Parfois un CD en boucle…

Un cycle de créations correspond souvent à un CD que j’ai écouté, et ré-couté jusqu’à ce qu’il soit définitivement lié à ces créations là…Etta James, Anis, Lana Del Rey, Anthony & the Jonhsons…

Parfois plusieurs fois dans une soirée.

Parfois plusieurs fois la même chanson, avec plusieurs fois la même émotion.

4d690028fdea11e1b8e822000a1e8b8e_7

Pour mes créations c’est comme pour les livres, j’en ai toujours au moins trois potentiel(le)s en cours.

Je travaille par ordre de priorité dans les dates de remise

des travaux et parfois je m’autorise une récréation. Sachant que rien dans ce travail là, n’est contraignant.

SI, découper. Je déteste découper mais c’est parce que je n’ai pas encore les bons outils.

21h00: assise à ma table de travail, le menton dans le smains je réfléchis.

L’interêt d’avoir rencontrer la TYPOGRAPHIE c’est qu’elle me permet tout ce que j’aime.

« Faire » en ayant l’espace nécessaire pour penser.

La TYPOGRAPHIE comprend un volet creatif, quand tu feuillettes tes carnets de « Notes à idées » pour trouver la phrase que tu as envie d’imprimer ce soir…

et un volet purement technique, lorsque tu passes une heure

à faire un calage afin de fixer les caractères pour qu’ils ne bougent pas au moment de l’impression.

 DE LA SATISFACTION

21h30: La TYPOGRAPHIE te fair rester humble. Hier soir après avoir vule reportage que France 3 m’a consacré,

(en Replay – vu que quand tu n’as pas la TNT, tu vois France 3 National et pas France 3 Régional

et vu que j’ai attendu comme une gourdasse davant ma télé en ratant le bain de Z&lie mon moment préféré avec elle)

 je dois bien l’avouer, j’ai eu une bouffée de contentement de moi-même.

DE L’ENERVEMENT

Une petit « TIENS… Nique leur race (oui, je suis vulgaire quand je me parle dans ma tête)

à toutes ces cubiques de la pensée qui ont passé leur temps à m’expliquer depuis 6 ans que:

« OUI-OUI-je-n’ai-qu’à-rester-comme-je-suis-mais-peut-être-ce-serait-mieux–si-j’étais-autrement« .

OUI, je suis « aimable » et NON, ma vision de la vie n’est pas totalement erronée.

OUI, j’ai raison de croire en des valeurs idiotes et désuettes comme le RESPECT.

OUI, j’ai raison de croire qu’un être humain EST un être humain quel que soit sont identité.

OUI, j’ai raison de ne pas avoir peur de l’autre quel qu’il soit et quel que soit son état.

OUI, j’ai raison de m’en foutre des cases, des « statuts, de la « hiérarchie » tous ces gros mots qui m’écrochent l’âme.

Que les catégories arbitraires et irréalistes de certains corps de métiers ne sont faites que pour conforter des imbéciles dans leur imbécilité.

Un petit excès de BOULASSE quoi!

Personne n’est à l’abri.

& puis je suis allée dans mon atelier et j’ai imprimé.

55834464fde811e189de22000a1e8b3e_7

 

Cette commande -mais-chuuuut- pour le mariage de Philippe et Céline

qui m’ont fait confiance & m’ont passé commande.

Une grosse série pour ma petite entreprise débutante.

Un gros enjeu et l’envie de participer à la réussite de leur mariage…

66f97268fde811e19fb4123138101461_7

 DE L’Humilité

Et là,après cette série d’impression, j’ai SU qu’avec ce chemin je saurai rester humble.

Ce qui pour moi est une qualité.

Pendant longtemps quand on grandit, on se demande ce qu’on veut/va être.

Soyons préservés d’avoir un jour des certitudes,mais maintenant j’en ai au moins une.

Je sais que je suis arrivée à ce à quoi j’aspirais.

ÊTRE HEUREUSE

mais sincèrement, réellement heureuse. Pas heureuse pour faire envie,

ou pour faire la nique à celui-ci ou à celle-ci.

Heureuse comme = en accord avec mes convictions.

Heureuse comme = pour vieillir avec lui en développant mes rides du sourire à l’endroit

et pas celles du sourire à l’envers.

Heureuse comme = pour se lever avec l’envie chaque matin de savoir ce qui va arriver aujourd’hui.

Et savoir accepter que ce bonheur ne dépende pas que de moi.

Il dépend de Julien.

Il dépend aussi de ce qu’il m’a donné de plus beau, notre fille Zélie.

 Et mon travail maintenant c’est de vous le dire FORT et souvent & par bien des moyens détournés

(Boites, Baguettes magiques et autres Objets Poétiques) il faut y croire et ça arrivera.

Il faut écouter votre petite voix.

Vous avez commencé à me répondre ici pour participer à mon concours:

AU P’TIT BONHEUR…LA CHANCE

Vos voeux, je ne peux  pas {complétement} les réaliser, mais je peux sans cesse vous rappeller

que même au plus profond de mon chagrin, je n’ai jamais cesser de souffler sur les braises et d’espérer.

Et tout ça est arrivé.





Pardon

submergée par l’émotion


881fe542fd8b11e1a953123138104e29_7

Je ne prétends pas être une artiste. Ce MOT est beaucoup trop grand pour ce que je fais.

Mais je suis une enfant qui ne cessera jamais de rêver & qui ne laissera personne l’en empêcher.

 

Venez déposer vos voeux sur ma page Graine de Carrosse:

images