Posted on 24 Avr 2014 | 6 comments

La boîte à merveille3

Quand je reçois un message de Danielle je l’ouvre TOUJOURS avec plaisir. J’ai commencé à travailler avec Danielle au tout au début de Graine de Carrosse. Elle m’a tout de suite fait confiance. Je lui ai demandé si elle serait d’accord pour que je vous explique l’histoire de la création de cette boîte. Pour qu’on puisse bien travailler ensemble vous et moi  à mettre vos idées en objets. En effet, j’ai décidé cette année de vous faire rentrer au plus près de ma table de travail dans l’atelier.

La boîte à merveille

La première chose sur laquelle je voudrais insister c’est qu’au- delà des paillettes, au-delà des boîtes et des masking tape que j’utilise,  ce dont j’ai besoin c’est de TES ÉMOTIONS. Je ne veux pas te mettre la pression mais pour faire passer quelque chose il faut que tu me mettes quelque chose dans le coeur et dans les mains. Si tu ne me donnes pas cette matière première je peux aller la chercher au fond de moi. Mais dans ce cas je peux me tromper. Et tomber à côté. Et ce n’est pas ce qu’on veut ni toi, ni moi.Ce qu’on veut c’est faire battre le coeur de cette personne. C’est  voir de l’eau dans ses yeux comme s’ils étaient directement irrigués au rythme des  pulsations de son coeur. Si j’ai décidé de te parler de cette boîte en particulier c’est parce qu’elle vient de sortir de l’atelier et parce qu’ avec cette boîte j’ai senti fortement  la magie opérer.

Danielle m’a contacté. Elle m’a simplement dit:

Bonsoir Gaëlle,  Une date importante approche, un anniversaire et je vais encore faire appel à vous. Cette fois, c’est pour un ami très cher auquel je tiens énormément. Ça fera un an le 10 avril que nous nous sommes rencontrés pour la première fois. Depuis il est devenu mon meilleur ami et je l’aime infiniment. Je voudrais donc lui offrir une de vos merveilleuses boîtes qui disent si joliment les choses. Comme il est tard et que je pars tôt demain, je ne vais pas vous parler de lui pendant longtemps. Mais si vous avez quelques minutes, essayez d’écouter la chanson de Lynda Lemay qui s’appelle Mon Gérard. Elle résume parfaitement ce que je pense de Laurent. Pour tout dire je lui ai déjà fait écouter et je lui ai dit que je ne saurais pas mettre de mots plus justes pour décrire notre relation. Simplement j’avais envie que vous fassiez opérer votre magie habituelle pour qu’il lui reste une trace de ce que je ressens. Je vous donne donc une fois de plus du travail, et j’espère que le délai ne sera pas trop court. De toute façon même si c’est en retard je serai quand même ravie de lui offrir en décalé. Encore un grand, un immense merci pour votre travail, votre implication dans chacun de mes projets.

 

La boîte à merveille1

J’ai écouté cette chanson. J’ai les poils des bras qui se sont dressés et les larmes qui sont montées.J’ai pensé à mon ami Nadir. J’ai pensé à la chance qu’on a une fois qu’on est tombé (e) amoureux ou amoureuse de pouvoir enfin RENCONTRER des amis. Quelque soit leur sexe. Enfin débarrassée de cette guerre qu’on mène quand on cherche l’amour. De la richesse d’une amitié avec le sexe opposé et de la beauté d’une histoire qui ne sera jamais une histoire d’amour et qui on en est sûr durera toute la vie et rimera avec TOUJOURS.

La boîte à merveille2Bref, tu l’auras compris plus tu me parles de sentiments universels, plus il y a de chance que j’arrive à mettre en objet le message que tu veux faire passer. Tu auras aussi compris que peu importe que ce soit tes mots à toi ou ceux de quelqu’un d’autre. Comme quand on était petit et qu’on nous a appris que c’est l’intention qui compte. Je ne suis que le transmetteur du message. Et s’il n’y a pas de message je ne peux pas l’inventer. Je pense que certains clients  ne sont pas revenus parce qu’ils ont été déçus. Peut-être que j’ai tout simplement mal répondu à leur demande. Mais peut-être aussi qu’ils m’ont concédé quelques informations trop générales pour que je puisse m’adresser au coeur de  cette personne en particulier. Et qu’il sont attendu de moi que je charge en émotion un objet pour lequel ils ne m’avaient presque rien donné.

La boîte à merveille4

Le message de Danielle je l’ai compris et encore mieux je l’ai ressenti. Ce que j’ai compris c’est que la vie de Danielle avait été transformée par sa rencontre avec Laurent.Que sa vie était beaucoup mieux avec lui, que sans lui. Qu’il l’avait fait évoluer, grandir et qu’il l’avait aidé dans son ascencion vers les étoiles. C’est pourquoi j’ai laissé un compartiment vide.Enfin pas tout à fait vide. Un compartiment à combler. Avec une page blanche qui restait encore à remplir de mots. Ce compartiment représente sa vie AVANT.

La boîte à merveille5

J’aime de plus en plus travailler avec le vide. Pas que j’essaye de vendre du vent. Quoi que j’y penserai c’est une idée.  Juste que le vide laissede  la place pour  tes pensées. Que cela permet à chacun de l’interpréter.

La boîte à merveille6

 De l’autre côté j’ai mis une échelle de corde. Pas facile à utiliser. Mais chaque pas de cette échelle porte une étoile dorée, rouge ou argentée. Commes les différentes étapes qui construisent une amitié. Derrière cette échelle,  il y a les mots. Les mots qu’on se dit quand on est ami.Ou ceux qu’on peut se permettre de ne pas dire parce qu’on est enfin compris.L’arrière plan d’une belle relation et ce qui remplit une vie.Et la rend ABSOLUMENT plus JOLIE.

La boîte à merveille7

Sur la boîte j’ai collé le texte de la chanson. Je n’ai pas forcément fait en sorte qu’il soit complétement lisible. J’aime les MOTS. J’aime la façon dont ils se côtoient. J’aime leur sens, mais pas que. En faisant de la calligraphie latine j’ai appris à observer les vide (encore eux) et les pleins. A regarder autrement et me servir de l’écriture comme d’un signe plastique plus que comme quelque chose de signifiant.  Aussi paradoxal que ça puisse paraître pour une Marchande de mots j’aime aussi les MOTS pour ce qu’ils ont de beaux même s’ils ne sont pas lisibles.Sur cette boîte j’ai utilisé la Police “Carolyna Pro Black” qui est de loin ma préférée en ce moment. Quand j’étais au lycée j’adorais déjà écrire. Pas écrire des grandes phrases avec des pensées profondes d’adolescente de 15 ans (quoi que). Non j’aimais écrire et changer mon écriture.  Je pouvais passer une très bonne journée de cours parce que j’avais trouvé une nouvelle façon d’écrire mes S et que ça me rendait ravie de prendre des notes toutes la journée. Je n’ose pas te demander si toi aussi tu avais ce rapport à l’écriture? Quoi que je suis sûre que tu as mis des ronds ou des coeurs sur tes i quand tu étais au collège ou au lycée?  

La boîte à merveille8

 

La boîte à merveille9

J’ai aussi apposé trois étoiles sur le devant de la boîte comme les trois point de suspension qui naissent entre deux amis qui s’aiment. Cette conversation commencée mais jamais vraiment achevée et qui lorsqu’on a trouvé un ami pour la vie reprend comme si de rien n’était là où  on l’avait laissé. Je te laisse juge du résultat, mais voici ce que j’appelle un travail satisfaisant.  Un objet né d’une relation vraie pour parler d’une vraie BELLE  histoire d’amitié.

Fabriqué avec amour par Graine de Carrosse

Un jour il faudra que je creuse cette histoire de boîte et de cette obession que j’ai à tout mettre dans des boîtes. Et toi tu fabriques des boîtes aussi? Tu mets quoi dedans? Du pratique ou du magique?

Si toi tu souhaites recevoir des étoiles dans la tienne tu peux t’inscrire ci-dessous et tu auras de mes  nouvelles.

Mais des bonnes!