Posted on 5 Mar 2021 | 1 comment

Aujourd’hui, je vais te proposer un classique du blog: La lettre à mon moi de 21 ans.

C’est un classique. Mais si les classiques le deviennent, c’est sûrement pour une raison précise.

Cette raison dans mon cas, c’est que ça permet de bénéficier des leçons qu’un être humain a tiré du passé.

& mon prof de philo, Monsieur Bour, avait assez insisté, sur l’intérêt qu’il y avait à aller aux conférences, où une personne te restituait parfois dix ou vingt ans de recherches en une heure de temps.

Je ne crois pas l’avoir déjà fait. C’est d’avoir écouter quelques Podcasts d’Holly and Co, dans le calme de mon atelier, qui me l’a suggéré. A la fin de ces interviews hyper-riches en contenu sur le chemin d’entrepreneur créatif, elle demande aux gens interviewés d’écrire une:

NOTE TO YOUR YOUNGER SELF

& à chaque fois, c’est très, très émouvant. Parce que ce sont des gens qui se sont frottés à la vie, & ils ont beaucoup de trous & de bosses à se/nous raconter. Alors je m’y suis collée. Avec l’idée que peut-être, ça te parlerait.

Alors voilà, je voulais partager avec toi, ce que je me suis écrit (Bonjour, nous voici arrivées au centre de l’égocentrisme ici, n’oubliez pas le guide MERCI).

 

 

Le 05.03.21,

 

 

Salut Gaëlle,

Tu dois te demander qui t’écris. Te connaissant, tu as du t’imaginer que c’est un amoureux secret qui va enfin te tirer de l’ennui de ta vie…

& puis, tu as du déduire, en analysant l’écriture, que c’est une fille qui t’écrit. Et là, tu as du te demander ce qu’elle peut bien avoir à te dire.

BINGO ! C’est bien une fille qui t’écrit.

Enfin, une femme en fait (même si j’ai parfois du mal à m’appliquer cette idée).

Je suis ton toi de dans . . . (attends je compte sur mes doigts. Ouais tu vois, ça ne s’est pas arrangé de ce côté-là). Je suis ton toi de dans, 21 ans.  Tu as donc présentement 21 ans.

Je vais te rassurer tout de suite, je ne t’écris pas pour te spoiler ton avenir (ça veut dire te raconter ton avenir en te délivrant les passages importants. C’est un truc de maintenant avec les séries. Parce qu’ici, on n’est plus obligés d’attendre qu’elles passent à la télé. Ça je peux te le raconter).

Si je t’écris aujourd’hui, c’est que par MAGIE, je peux le faire alors je ne vois pas pourquoi je m’en priverais. La chose la plus importante que je suis venue te dire, c’est :

TU ES BIEN PLUS FORTE QUE TU NE CROIS !

(et que tes crises de spasmophilie te font penser ! Elles ne sont que des moyens de t’indiquer que tu es dans une situation qui n’est pas bonne pour toi ! Écoute-les).

Bientôt, très bientôt la vie va t’arriver. Pas comme tu l’espères. Parce que tu ne le sais pas encore mais tes GRANDS BONHEURS seront toujours équilibrés par des moments plus compliqués. Et de façon tout à fait équilibrée. Mais je te redis que tu es équipée, pour tout ce qui va t’arriver.

Et aussi, c’est très IMPORTANT :

NE CROIS PAS LES GENS, QUI NE CROIENT PAS EN TOI !

A commencer par ta mère. C’est juste une première version de tous les gens qui doutent d’eux que tu vas rencontrer. Ça, je peux te le spoiler (tu te rappelles ce que ça veut dire ?). Ces gens qui veulent te faire douter, doutent surtout d’eux-mêmes et de leurs capacités. D’ailleurs globalement, ne tiens pas trop compte de ce qu’on te dit de négatif sur toi.

  • Tu n’es pas susceptible. Les gens te disent ça après t’avoir balancé une saloperie.
  • Tu te poses trop de questions ? Continue, ça fait avancer et ça aide à devenir un peu moins CON.
  • Tu es dure ? Exigeante en amitié ? Ne lâche rien, ça t’aidera à faire le tri et à ne garder que les bons amis. Et puis tu verras, tu sais aussi être douce quand tu te sens aimée.

Aussi, je voulais te prévenir, ne fais pas n’importe quoi pour te sentir aimée et avoir un enfant. Tu vas avoir une fille merveilleuse, et tu as raison de le pressentir tu es une bonne maman (en tout cas jusqu’ici c’est ce qu’elle te dit régulièrement), (vous dit régulièrement ! Tu aimes encore son papa après 11 ans et tu n’es pas mère célibataire et séparée (comme quoi tu vois !).

Enfin, ne t’en fais pas, tu vas finir par savoir qui tu es. Ce que tu penses. Quoi aimer (ou plutôt, ce que tu aimes, parce qu’un jour, bientôt tu te libéreras du regard des gens).

Mais c’est le travail de toute une vie. Je sais que là aujourd’hui, tu as la sensation qu’il y a des trucs à connaître, des boutons magiques. Et tu crois qu’ils t’échappent alors que les autres ont tout compris. Mais c’est faux. Ces raccourcis à la vie n’existent pas. Et s’ils existaient, crois-moi, tu ne voudrais pas les utiliser.

Enfin, UNE CHOSE IMPORTANTE à savoir sur toi (ça te fera gagner un temps précieux) tu es INTROVERTIE. Cela signifie que la majorité de la RICHESSE de ta vie, se déroule entre TOI & TOI. Tu peux arrêter d’aller danser sur les tables dans des boîtes gay. D’une, ce n’est pas là que tu rencontreras l’homme que tu aimeras aimer, et de deux : tu n’aimes pas ça !

Reste donc à bouquiner devant la cheminée. Ce sont les meilleurs samedis soir de ta vie. Et pour finir, je vais te dire que tu vas avoir un beau métier ! Un métier où tu auras enfin la sensation de pouvoir t’exprimer et dire qui tu es. Pour le moment, c’est pas très bien payé, mais je gage que ça va venir. D’où je t’écris, l’humanité est en train de changer vitesse grand V.

 

Sache que je t’aime maintenant.

Gaëlle (42 ans)

 

PS : Fred et toi aviez raison en devenant végétariennes à 15 ans ! Ça a mis du temps, mais l’industrie de la viande est une composante importante de ce changement !