Posted on 2 Nov 2019 | 2 comments

Dans le dictionnaire (mon ami), juste en dessous du MOT Imprimeur, il y a le MOT Improbable.

  • IMPROBABLE, adj.Qui n’est pas probable, qui a peu de chance de se produire. Synon. aléatoire, douteux, hypothétique, incertain; anton. certain, évident, probable.Cas, événement improbable; éventualité, hasard improbable

★ Quelle était la probabilité que ce soit le cas? Je ne sais pas. Mais en faisant la photo pour illustrer cette note, je viens de m’apercevoir de ça.

C’était improbable que ce soit le cas. Que ces deux mots se cotoient, et que je m’en aperçoive aujourd’hui en venant te parler de ça.

& pourtant, c’est le cas. 

Je crois que je peux dire que cet adjectif définit ma vie depuis quelques mois? J’hésite à dire une vie, ce serait un peu exagéré. Mais plus je cherche les cas où ce MOT s’est invité dans ma vie, plus je me dis que j’aurais pu m’en apercevoir bien avant ça. Cette note a pour but, pour moi de poser ici ce que je ne peux pas dire ailleurs. Peut-être que c’est seulement une impression. Peut-être que le monde entier & extérieur à moi, n’est qu’une illusion de ma projection intérieure. Mais je commence à en avoir assez de toutes ces conneries pseudos-ésothériques dont je me suis gavées pendant des années. Je suis entrain de soulever le voile, petit à petit. Bien aidée en cela par les aléas de la vie. Tous ces mots ne sont que des manières illusoires d’éloigner la peur. D’autres manières. Parce qu’il y en a plein. Des tas. Les médicaments, les anxiolitiques, l’alcool, les addictions diverses et variées sont de veines tentatives de maîtriser ce qui nous arrive. Biensûr, je crois que nous faisons partie de la NATURE. & que ce faisant, nous sommes soumises aux influences de celles-ci. Tout comme les vagues dans l’océan. Je ne prends plus de contraception depuis bientôt 9 ans, & j’ai pu constater que mon cycle s’était recalé sur les cycles de la Lune, même si mon mec continue à me regarder comme si j’étais juste chelou quand je lui dis ça. Quand à ce que tu pourras y trouver dans cette note, & dans ce que je vais te raconter?

& bien ce n’est pas à moi de te le dire. A toi de savoir si tu as envie de me lire.

Je pose aujourd’hui mon coeur sur la table, car je ne sais pas quoi en faire pour le moment. Ni comment je dois m’en occuper, alors que tous ces évémenements improbables sont venus me frapper de plein fouet.

★ Quelle était la probabilité pour que mon AMIE avec un grand A du lycée, passe la porte du Magasin un jeudi aprés midi, aprés seizes années sans aucun contact.

A 22 ans, alors que je mettais toute ma vie par terre, sentant bien qu’elle n’allait pas du tout dans le sens où je voulais aller, j’ai reçu une lettre bien salée de cette amie qui ressemblait à un procés. C’était mon amie, elle me connaissait. Elle a sans aucun doute mis le doigt sur des choses que je sentais, mais bizarrement ces conneries qu’elle pointait du doigt dans ma vie, il fallait que je les fasse pour avancer et devenir qui j’étais.

C’était improbable, 

& pourtant, c’est le cas. Elle a fait ce pas là. Presque 15 ans aprés. Elle a passé la porte et on s’est mise à se parler comme si on s’étaient quittées hier. Faisant état de nos chemins séparés, mais qui ont bizarrement cheminés en parallèle. Contrairement à d’autres personnes que j’ai continué à fréquenter et qui petit à petit, à coup d’un centimètre à la fois ce sont beaucoup trop éloignés du genre de gens dont j’ai envie autour de moi.

 

★ Quelle était la probabilité, pour que deux ou trois ans après qu’elle m’ait envoyé cette lettre un peu salée, je lui ré-écrive pour reprendre contact et lui dire que je ne l’avais pas oublié.

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. C’est ce que j’ai fait.

 

★ Quelle était la probabilité pour que cette lettre se perde, car au moment où je lui ai écris elle était elle même entrain de changer de vie?

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. C’est ce qui s’est passé, ma lettre n’est jamais arrivée.

 

★ Quelle était la probabilité, pour qu’elle ait oublié jusqu’à cette lettre qu’elle m’avait envoyé. Ce qui du coup, créa un terrile quiproquo qui  lui a fait penser que c’était moi qui ne voulait plus la contacter?

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. 

 

★ Quelle était la probabilité, vu la merde financière incroyable où je me suis plongée en ouvrant mon premier Magasin de MOTS, que je me signe un CDI avec moi-même au mois de mai de cette année?

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. Grâce au choix que j’ai fait d’intégrer SYNERCOOP, la Coopérative de foufous comme moi, qui m’a non seulement tirée des eaux profondes où j’étais entrain de me noyer, et m’a aussi permis de construire une barque, petite certes, mais solide sur laquelle naviguer.

 

★ Quelle était la probabilité, pour que deux mois aprés la signature de ce CDI avec moi-même je tombe enceinte, alors que cela faisait deux ans et demi qu’on essayait de faire un bébé.

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. Au mois de juin, enfin, & contre toute attente, j’attendais un bébé. Il apportait avec lui beaucoup, beaucoup d’espoirs et de joie. J’avais enfin l’impression d’avoir trouver le lieu de ma sérénité.

 

★ Quelle était la probabilité, pour qu’un mois et demi aprés, je perde la possibilité de ce futur bébé?

C’était improbable,

& pourtant, c’est ce qui s’est passé. Emportant avec lui ma joie, tous mes espoirs et le sens que je donnais à mon travail dans ma vie jusque là. Déposant à mes pieds un nombre incalculable de questions. Accompagnées de ses petites soeurs nommées TRISTESSE & CULPABILITé.

 

★ Quelle était la probabilité, pour qu’on partent tous les trois en Toscane, alors qu’on n’avait pas vraiment prévu ça dans le budget de l’année. Qu’on y aille pour se retrouver, pour partir loin tous les trois afin de renouer nos liens trés forts, parce que ce possible bébé, nous a dit qu’on était vivants, qu’on s’aimaient et qu’il fallait en profiter.

C’était improbable

& pourtant, c’est ce qu’on a fait.

 

★ Quelle était la probabilité, pour que du fond de ma tristesse j’arrive à remonter centimètre par centimètre à la surface, et que je retrouve l’envie. L’envie d’avoir envie, comme disait Johnny. Honnêtement, entrain de pleurer et de me désespérer de ce qui m’arrivait, allongée sous le tilleul chez ma Maman, je n’aurais pas parié dessus.

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. C’est que que j’ai fait. J’ai retrouvé une toute petite braise et j’ai réussi à rallumer la vie en moi. J’avais même trouvé du sens à la perte de ce futur bébé. Je me suis dit que sa présence avait déclenché dans mon coeur, une force infinie qui allait me permettre d’ajuster mon activité à mes besoins de solitude énorme, & mes envies d’eau, d’arbres et de prés que jusqu’ici je n’avais pas totalemement su respecter. & je me suis dit que garder ça et tout mettre en oeuvre pour y arriver, ce serait l’honorer.

 

★ Quelle était la probabilité, pour qu’une fois mon coeur réparé juste deux mois aprés, l’absence de mes régles fassent à nouveau, mon coeur s’emballer?

C’était improbable,

& pourtant, c’est le cas. C’était il y a trois semaines. J’ai pas voulu tellement y croire au début. J’ai fait deux tests, deux prises de sang. & même avec les résultats, j’ai essayé de maintenir mon coeur au sol, afin de ne pas le laisser trop s’emballer. & j’ai bien fait.

★ Car quelle était la probabilité, pour que ça recommence une deuxième fois? Je vais te le dire. De 2 à 5% des femmes vivent ça. Deux fausses couches consécutives, ça n’arrive presque pas. Souvent & statistiquement même, une grossesse qui arrive rapidement aprés une fausse couche a plus de chances de bien se dérouler.

C’était improbable,

& pourtant, ça n’a pas été le cas. 

C’est inconcevable, mais ça m’est arrivé deux fois. Deux fois en trois mois. Pour le moment, mon COEUR est parti faire un tour, car il ne sait pas quoi faire de ça. & moi je marche des kilométres et des kilométres pour laisser aller mes pensées. Je ne pleure pas. Je n’y arrive pas. mes larmes sont bloquées quelque part entre mon sentiment d’injustice et ma colére rentrée. Car à la deuxième, c’est trop de malheur les gens ne veulent plus t’entendre en parler. Ils te tapotent dans le dos en disant que ça va aller. Mais moi je n’en suis pas certaine, même si je reste forte de l’idée qu’on se remet de tout visiblement puisque je l’ai déjà fait. & ses femmes, ces amies qui elles eules m’écrivent ont vécus ça 1,2,3,4,5,6, 7 fois sont là, pour en témoigner. Guerrières silencieuses de la Lumière à tout jamais.

Mais je voulais t’en parler. Te dire ma vérité. & te dire aussi, que la seule chose dont je suis certaine aujourd’hui, c’est que là, dans la suite de mes choix plus rien d’autre ne comptera que ce que je sens qui sera bon pour moi.

★ Quelle était la probabilité, suite à ça pour que j’admette que j’ai ouvert un Magasin de MOTS mais que je n’aime pas ça. Je n’ai plus les MOTS pour moi, & je ne vois pas comment je pourrais continuer à prétendre les trouver pour TOI. Il est temps pour moi de continuer ma route, autrement. Graine de Carrosse reste là. Le Magasin de MOTS lui peut-être pas. J’ai cru qu’en créant ce lieu je trouverais celui de ma sérénité. J’y ai cru trés fort et beaucoup travaillé. Il sera OUVERT en novembre et en décembre 2019. Ensuite, je ferai autre chose, autrement. Tout reste à inventer.

C’était improbable, mais je dois bien finir pas admettre que c’est ce qui est là. 

MAINTENANT. 

& je vais faire avec ça.