Publié le 10 Déc 2017 | 4 commentaires

Je me gave littéralement de série de Noël en ce moment. Quand l’UNIVERS t’envoie un tas de raison de ré-interroger tes choix, il est bon de se trouver des Doudous pour l’âme. Alors oui, je pourrais lire de la poésie, faire du Yoga, méditer, mais moi j’ai choisi d’être gentille avec moi et d’aller à la facilité.

En plus, avec Z&lie, on s’est créé un rituel. Quand je vais la chercher à 16h à l’école, on goûte devant une série de Noël. Je lui lis les titres, et c’est elle qui choisit. La dernière fois, on a regardé Mister Noël. (Je te mets le lien au cas où tu serais comme moi & où tu n’en aurais rien à foutre de paraître intellectuelle). Mais je préfère prévenir, ce n’est pas le meilleur que j’ai vu. Un de ces jours, si t’es gentille peut-être que je te ferai ma sélection spéciale série de Noël. SI T’ES GENTILLE! Mais je sais que c’est le cas.

Je te fais le pitch. ATTENTION, c’est hyper compliqué à comprendre.

Réputé pour son don très développé pour trouver le cadeau parfait adapté à chaque personnalité, Tom est surnommé «Mister Noël». Un jour, un ami lui demande de se charger du présent destiné à sa compagne… dont il finit par tomber amoureux.

Comme j’ai de la culture, ça m’a rappelé un truc qui m’avait déjà titillé dans un livre, lui aussi hautement culturel. Je ne saurais plus te dire le titre exact, mais c’était de l’auteur de PS: I LOVE YOU. Oui, parce que je lis aussi de la Chick Litt à GOGO, et je ne suis pas contre un BON GROS nanars de fille, les soirs de déprime. (Quand j’ai mes règles, quoi).

Dans ce livre, la fille héritait de sa patronne décédée & bien-aimée (fiction quand tu nous tiens)0,  une liste de 100 personnes. Elle ne savait pas qui ils étaient, ni le lien qu’il y avait entre eux, mais sa patronne décédée, lui avait laissé en mourant. ET COMME tout dans sa vie partait en capilotade, & bien qu’elle trouva ça absurde au départ, l’héroïne se met à rencontrer une par une ces 100 personnes. BON, je vais te faire gagner du temps, ces personnes sont tous des EXPLORATEURS du MERVEILLEUXchacun à leur façon.  & chaque rencontre va venir nourrir ce vide qui l’habite, comme toutes les femmes célibataires de 30 ans dans un film/livre/série sur deux. Bah oui, parce que, si il n’y a pas de vide, il n’y a rien à remplir, et s’il n’y a rien à remplir, alors qu’est-ce-qu’on va bien pouvoir raconter?

Bref Javel Net (ouais, je fais aussi des jeux de mots pourris comme Tonton Michel à Noël), Parmi ces gens qu’elle rencontre, il y a une femme dont le métier est d’aider les gens à trouver le cadeau idéal , pour les gens qu’ils aiment. Tu me vois venir? Au moment de la rencontre, elle aide un fils à trouver le cadeau parfait pour son père qui va avoir 80 ans et qui a tout matériellement. Elle enquête, pose des questions, apprend à connaître le destinataire du cadeau. & à la fin, elle lui fait fabriqué un album de photos de son enfance, dont la couverture est fabriquée dans l’écorce de l’arbre où il faisait de la balançoire, quand il était enfant. Parce que c’est souvent à cet endroit qu’on se trompe, quand on veut faire UN BEAU CADEAU à quelqu’un. On croit, que BEAU = BEAUCOUP D’ARGENT. D’ailleurs, je serais prête à parier que (tout comme moi) ton budget cadeau est AFFECTIF? Non, alors tu es MAGIQUE. Moi je mets le plus d’argent, pour les gens que j’aime le plus & c’est tout. & c’est CON, maintenant que j’y réfléchis. Surtout avec ce que je fais comme métier.

Mais tu connais l’histoire du cordonnier mal chaussé? & bien je vais te raconter l’histoire de la Marchande de MOTS obligée d’acheter des cadeaux sans âme, pour ne pas vexer. Ou pour ne pas avoir mal au coeur, en voyant le peu de cas qu’on fait de ces conneries à paillettes, qu’elle a fabriqué. Par exemple, tu me crois ou pas, j’ai blessé quelqu’un de proche, en lui offrant le message : Suis tes rêves ils connaissent le chemin.

IMG_1140

 

A sa réponse, j’ai su que j’avais fait une boulette, & peut-être mis le doigt sur un truc qu’il ne fallait pas. & j’en ai été stupéfaite & désolée. Surtout que ces MOTS étaient sur un bijou, et pas forcément destinés à la personne qui les portait, mais plutôt à ceux qui les lirait de sa part. & ils n’avaient surtout pas valeur de jugement.

Me fais-je bien comprendre?

DONC, je crois que cette année, pour les moins proches, je vais m’en tenir aux produits de beauté, aux bijoux fait par d’autres et aux cartes-cadeaux impersonnelles. Tant pis. Je crois qu’il goûterait moyennement mon sens de l’Humour de toutes façons.

La Boîte pour offrir rien

En revanche, cette série de Noël m’a fait remettre le doigt sur une envie & une idée.

Si tu suis mon travail régulièrement, tu sais que je travaille déjà dans ce sens.

Te permettre d’OFFRIR de l’INUTILE INDISPENSABLE, pour les gens qui ont tout, mais plus forcément l’essentiel. Mais pour le moment, ça passe par mes créations. Mais je peux comprendre, & j’ai pu entendre, que parfois elles ne sont pas adaptées. Ou que la personne qui les reçoit, ne comprennent pas ce genre de cadeau INUTILE, qui sert juste à se rappeler l’essentiel. En revanche, je crois qu’un jour, j’aimerais faire ce genre de travail. AIDER les gens à prendre le temps de chercher le cadeau le plus adapté. Leur faire raconter la personne. Les obliger à sortir du chemin des MOTS tous pré-mâchés, pour parler avec leur âme, des gens qu’ils ont choisi d’aimer.

Parce qu’au bout de 5 ans à faire ce que je fais, je vois bien que parfois les gens ont du mal à mettre en MOTS ce qu’ils ressentent, ce qu’ils savent de la personne. L’intention de toucher est là, mais il y a parfois un manque d’attention à l’autre, qui fait que ça rend difficile de toucher DROIT au COEUR.

Parce que le CADEAU PARFAIT, j’ai comme dans l’idée qu’il ne peut pas être manufacturé. Le désir de ces objets fabriqués en série, n’est pas un désir profond & sincère. C’est un d »sir inculqué par la publicité.  Il ne répond pas à un besoin primaire, qui souvent tiens en deux mot:

être AIMER.

Je ne dis pas que chaque cadeau, doit être pesé, pensé, réfléchi, et mûrement préparé, mais pour les gens qu’on AIME, MERDE… On peut peut-être essayer.

Tu as entendu parler de cette fille qui n’avait pas d’argent, et qui a préparé le cadeau d’anniversaire de son amoureux pendant UN AN? Chaque jour, elle lui a préparé un BOCAL, avec un ou des petits papiers de couleur. Chaque papier correspondait à un moment, un souvenir, des paroles de chansons ou un encouragement. Et elle en a mis 365 dedans. Un pour chaque jour de l’année suivante.

Matts Jar

Je ne peux qu’imaginer ce que ça fait de te dire que quelqu’un t’aime assez pour anticipé le fait que dans un an il t’aimera encore. ET encore l’année suivante au point de fabriquer quelque chose qu va t’accompagner sur deux années. Quelque chose qui n’aura presque rien coûté en terme d’argent, mais qui rapportera tellement en terme d’ESTIME de TOI.

Alors voilà, je me dis que le monde irait mieux si chacun se prenait de faire attention à ce qu’il dit avec les cadeaux qu’il offre. & si on offrait des cadeaux parce qu’on a pris le temps de noter dans un carnet tout au long de l’année, ce qui ferait plaisir aux un et aux autres.

Mais en même temps, plus ça va plus j’ai l’impression de vivre hors du monde et hors du temps et de tenir des propos complètement décalés, qu’on essaye de me faire voir à coup de réalité assénée. Mais si c’est ça:  la réalité, moi je vais plutôt continuer à rêver.

 

*Tu trouveras la LISTE non exhaustive de quelques uns de mes EXPLORATEURS du MERVEILLEUX en Podcast en cliquant sur ce lien.