Posted on 6 Mar 2014 | 6 comments

Once upon a dream

Souvent j’ai l’impression que l’aventure Graine de carrosse vous intéresse à deux niveaux. D’abord parce que ce que je fabrique vous parle. Ou parle à l’enfant que vous avez gardé au fond de votre poche. Et ensuite parce que je lis dans vos mots ce qu’il devait y avoir dans mes yeux avant. Quand je regardais ces gens que j’enviais un peu d’avoir su prendre un chemin différent. Ou au moins le chemin qui était le leur. Je n’enviais pas leur chemin. J’enviais leur capacité à l’avoir emprunter. Loin de moi l’idée de dire que je provoque l’admiration. En revanche, plusieurs d’entres vous que j’ai eu la chance de rencontrer en vrai m’ont posé des questions qui m’ont fait penser qu’ils ou elles étaient en route pour défricher leur propre chemin. Du coup, ça n’a pas valeur d’exemple mais je vais au moins vous expliquer l’intérêt que j’ai trouvé à entamer le mien.

1. Y.O.L.O

Il y a ce truc qui traînait il y a quelques mois sur les réseaux sociaux. YOU ONLY LIVE ONCE. Tu ne vis  QU’UNE FOIS. Ce qui n’est pas tout à fait vrai. ON ne MEURT qu’une fois mais on vit en moyenne 29 219,3759 jours. Ce qui laisse un peu de temps pour mettre en place quelques projets, mais pas assez pour se dire qu’on le fera plus tard. Créer une entreprise c’est comme faire un enfant si tu y réfléchis bien il n’y a pas de bon moment. Il n’ y a pas de bon moment pour prendre des risques. Il n’ y a pas de bon moment pour quitter son canapé et  se mettre sur le bord d’une falaise et sauter. Mais si tu as ce truc là, au niveau du plexus solaire. Cette boule d’énergie qui ne demande qu’à être propulsée. OU Si tu as au choix: des problèmes d’asthme, de démangeaisons ou même juste des problèmes de conscience alors BONNE NOUVELLE, le Bon moment pour amorcer ton projet et bien c’est MAINTENANT.

2. Tu auras encore des problèmes, mais ce seront les tiens

Je n’essaye  pas de te vendre du rêve. En tout cas pas AUJOURD’HUI. Je ne te dis pas que ça va être simple et merveilleux. Ca le sera au début. La première année. Quand tu seras dans la phase Lune de miel avec ton entreprise. Quand tu lui pardonneras toutes les difficultés devant lesquelles elle te place. Quand tu ne verras que ce qu’elle a d’attirant. Ce que je te dis c’est que tu auras sans doute les mêmes types de problèmes que ceux que tu rencontres sur ton lieu de travail. Mais ces problèmes là, tu les assumeras beaucoup mieux étant donné que ce seront les tiens et pas ceux que Christine de la Compta aura  généré et que contraint(e) et forcé(e) tu te verras obligé(e) d’assumer et de régler pour pouvoir avancer. Ces problèmes plutôt que de chercher un responsable à accuser, tu leur chercheras UNE SOLUTION. Et ça va vachement mieux quand on est dans cette dynamique là.

3. Tu pourras dire non

Ca ne veut pas dire que ce sera forcément une bonne chose pour toi ou pour ton entreprise. Parfois tu te demanderas si tu fais bien de dire non ou pas. Mais quand tu auras ta petite alerte personnelle qui se mettra en route face à une situation qui t’amènerais à faire quelque chose qui ne te plaît pas. Quelque chose qui ne va pas dans le sens de tes convictions profondes et bien tu pourras ne pas le faire.  Et si tu ne savais pas et bien tu seras bien obligé(e) d’apprendre à DIRE NON. Et ça, ça n’a pas de prix.

4.Tu ne feras pas que ce qui te plaît, mais ça t’arrivera BEAUCOUP plus souvent qu’en étant salarié(e)

J’ai eu une révélation lorsque j’ai fait la formation T.N.S (Travailleur Non Salarié)  pendant que j’étais en couveuse d’entreprise. Travailleur Non Salarié signifie aussi Travailleur NON Subordonné! Alors que je craignais un peu ce que cela impliquait d’être NON salarié. (Je pense que dans ma tête il y avait l’impression de ne plus être en sécurité) MAIS OUI c’est le cas. tu n’es plus en SÉCURITÉ tu es juste VIVANT.Et comme souvent en art plastique  il suffit d’éloigner le dessin que tu es entrain de faire pour voir les choses autrement et ré-ajuster ta façon de faire et de penser. Tu deviens responsable de ta propre vie. Je ne dis pas que le salariat c’est MAL. Je dis que si tu as cette sensation d’être à l’étroit et de ne pas pouvoir développer tes capacités à leur juste valeur,  alors la création d’entreprise est pour toi. Tu n’auras de limite que celles que tu t’imposeras. Parfois ce sont les circonstances qui te les imposeront. Mais jamais  quelqu’un d’autre,  JUSTE parce qu’il ne t’aime pas ou parce qu’en t’a. Parce que tu ne me la feras pas à moi. Beaucoup de projets qui n’avancent pas, n’avancent pas à cause de problèmes de personnes plus qu’ à cause  de RÉELS empêchements.

5.Tu auras un laboratoire grandeur nature pour tester tes idées

Là, maintenant en observant tes collègues et ton milieu professionnel tu as parfois la sensation que les choses ne tournent pas rond. Et bien dans ton entreprise tu pourras vérifier tes intuitions. Peut-être juste pour t’apercevoir que tu te trompais. Mais peut-être aussi pour t’apercevoir que “collaborer” et plus joli à conjuguer que “subordonner”.

 

Et du coup, puisque plus rien ne va contre l’idée que tu amorces ton projet tu vas y faire quoi dans ton entreprise toi?