Posted on 18 Mar 2014 | 6 comments

Take what you need

Pas que je veuille te commander. Loin de moi cette idée. Voici ce que je peux te proposer pour les moments ou tu seras moins inspirée.

1. Prends rendez vous avec toi-même et un carnet.

Je ne sais pas où tu en es par rapport à la solitude. En ce qui me concerne elle m’est quasi aussi indispensable que de respirer. Aussi quand je sens les pensées se bousculer. Quand je sens que l’avis des autres commence à me parasiter, je me fixe un rendez vous avec moi-même. En général, je m’invite au restaurant pour me récompenser d’une grosse période de travail.Je prends un carnet. pas un téléphone, nin un téléphone portable. NON. Un carnet. Et je m’offre un luxe incroyable. celui de m’interroger sur ce que je pense MOI. Sur ce que je ressens et surtout sur ce que j’ai envie de faire MOI. Et pas sur ce que je DEVRAIS faire. L’autre solution. Je vais marcher. Minimum 2 heures. Seule évidement. Je pars avec une question en tête. La plus importante. Celle qui m’empêche d’être sereine en ce moment. Après deux heures à la tourner et à la retourner, en général je vois plus clair sur la façon de la régler. Mais tout ça marche aussi en s’offrant un temps calme, seule et apaisée chez toi, à la Médiathèque , ou à la piscine… Peu importe du moment que tu laisses de la place à tes pensées pour s’aérer.

2. Avoir une idole

Sur ma page Facebook pro je me suis fixée des “jalons psychologiques”. Je ne sais pas si tu connais cette fonction mais on peut surveiller la progression des pages d’autres personnes par rapport à sa propre page. J’ai placé au-dessus de moi les pages d’artistes, et d’entrepreneurs que j’admire et dont le parcours me fais envie. Pas envie dans le sens de jalousie, envie dans le sens où ils sont bien en place dans leur vie. Eux me servent à me dire C’est POSSIBLE. Et en dessous, j’ai aussi placé des gens qui débutent et à qui je souhaite le meilleur. Comme ça je suis au milieu. Pas tout à fait à zéro, et pas encore arrivée non plus. Avoir une idole c’est un peu pour faire comme cette phrase d’Oscar Wilde qu’on voit partout sur Pinterest…”Viser la lune pour atteindre les étoiles”.

3. Créer quelque chose pour l’enfant que tu étais

J’ai beaucoup de tendresse pour l’enfant que j’ai été. Pas que je sois auto centrée, juste que parfois j’aurais voulu me laisser plus la possibilité de ne pas être forte. De ne pas être la petite rigolote qui prend drôlement bien le divorce de ses parents dis donc…BEAUCOUP pour ne pas dire TOUTES mes créations au fond je les invente pour la petite fille que j’étais. Comme des cadeaux qui m’aurait permis de prolonger un peu cet état magique qu’est l’enfance quand elle est encore nourrie de croyances. ATTENTION je déteste la NOSTALGIE hein. La NOSTALGIE pour moi c’est un moyen de ne jamasi vivre sa vie au moment où on la vit. Tu me suis? Mais voilà maintenant je t’ai délivré un bout de mon secret. Tu connais maintenant la personne pour qui je crée.

4. Observe et écoute

La plus belle chose que ma maman m’a appris à faire c’est à REGARDER. Très jeune elle m’a appris à lever le nez. Encore maintenant quand elle vient me voir à Nancy je me mets à regarder des bouts d’architecture, des portes ornementées que je n’aurais jamais regarder autrement. Et depuis toujours mon occupation favorite c’est de m’assoir quelque part et de regarder les gens vivre et évoluer. Les écouter se raconter: soit en parole, soit dans leur façon de marcher. Avec mon amoureux quand on va boire un verre, en général il me laisse un temps d’écoute des gens qui sont à côté et ensuite il me demande de lui raconter. Alors je prends un bout de leur réalité et j’invente les bouts qui manquent.

5. Fous toi de ce que pense les autres

J’ai 35 ans. Je ne sais pas exactement à quel moment j’ai commencé. Mais petit à petit je me suis complétement détachée de ce que les autres peuvent penser de moi. J’ai arrêté de faire les choses qui ne me plaisent pas. Et il est très rare que je m’empêche de faire une création en me disant Roh qu’est ce qu’ils vont en penser?

6. Fais, fais et fais

Quand je n’ai pas d’idée je commence quelque chose sans savoir où je veux aller. je prends une boîte, je prends du masking Tape. Je fouille dans tous mes petits objets et parfois nait une idée. D’autres fois pas du tout. Alors je laisse tout ça de côté. Et il y a toujours un moment où cette création finit par prendre une direction.

7. Demander son avis à quelqu’un. Parce qu’on peut ne pas se préocupper de ce que les gens pensent, mais s’y interesser quand même. Certaines personnes bien choisie ont le don de te faire voir les choses sous un autre angle.

8. Fais autre chose. Plus tu te focalises sur ton manque d’inspiration, moins ça risque de revenir. Donc le mieux dans ces cas là, c’est de regarder ailleurs. Pas de ne plus y penser mais en tout cas de ne pas en faire une pensée récurrente et stérile. Tu sais un peu comme tu cherches un mot. Plus tu y penses moins ça te revient. En général tu finis par dire Et je suis sûre que ça va me revenir ce soir quand je penserai complétement à autre chose.

9. Va voir une exposition. Un film, lis un livre.  Regarder le résultat de la pensée créative de quelqu’un d’autre ne peut qu’être bénéfique à la tienne.

10. Ne baisse pas les bras (ou alors pas plus d’une journée et demi). J’ai pour principe de ne pas m’interdire d’avoir des pensées négatives. Je ne me les interdis pas. Je les encadre. C’est à dire que je m’ouvre un espace où je m’autorise à m’auto-apitoyer. Pas plus d’une demi journée. Et ensuite je constate que me plaindre ne m’a pas beaucoup fait avancer et je décide de me mettre un coup de pied…pour aller à nouveau de l’avant.

11. Créer quelque chose pour toi ou pour quelqu’un que tu aimes. Parce que forcément dans ce cas là, tu te laisseras porter par les sentiments positifs que t’inspire cette personne. Et quand on manque d’inspiration se remettre dans un état de pensées qui fait avancer ne peut que remettre en route ta machine à idées.

12. Inspire toi de gens qui ne créent pas dans le même domaine que toi. Dans une certaine mesure, regarder d’autres personnes travailler et essayer de voir de quelles façons et de quoi  elles se sont inspirées doit forcément pouvoir te remettre le pied à l’étrier.

13. Ne t’en veux pas d’avoir rater. Apprends de tes erreurs et avance.

14. Note tout dans un carnet à idées. Tu as connu ce jour où tu avais un budget shopping conséquent après des mois à ne rien pouvoir t’acheter? Ce jour où tu es rentrée sans rien avoir acheté parce que tu n’avais rien trouvé qui t’allait? Et bien pour la création j’ai déjà eu cette impression. Dans les périodes où tu as beaucoup de commandes en cours (grand bien te fasse) tu as 1000 idées à la minutes et  envie de toutes les réaliser. Une fois cette grosse période terminée, tu te retrouves assises dans ton atelier à tourner mollement les pages d’un livre de techniques créatives, en te demandant ce que tu pourrais faire de tout ce temps que tu as maintenant devant toi. Grâce à ce carnet que tu emmèneras désormais partout avec toi intitulé “Idées 2014” et bien tu n’auras plus de panne d’inspiration. Quand tu auras envie de créer, mais pas d’idées et bien tu n’auras qu’à aller piocher dans tes envies créatives passées.

Voici pour toi quelques idées qui j’espère te permettront de continuer à rester inspiré(e).

Et toi quels sont tes moyens/techniques pour continuer à créer et à te renouveller?

 Si tu souhaites être prévenue lorsque j’aurai une nouvelle histoire à te raconter tu peux t’inscrire ci-dessous.